L’animation pastorale

Le projet d’animation pastorale

Le lycée sous tutelle diocèsaine est également associé à la tutelle des salésiens de Don Bosco.

Notre projet pastoral est donc teinté de cette particularité.

1- Une écoute et une attention

La taille familiale de l’établissement favorise un climat serein où le dialogue et les échanges entre jeunes et adultes sont possibles.

Chaque membre de l’équipe éducative est attentif à l’autre et aux difficultés des jeunes. Les élèves trouvent toujours une écoute auprès d’un adulte, cela les étonnent souvent et ils sont surpris de la proximité qu’ils ont avec le personnel du lycée.

2- Valoriser les potentialités

Les enseignants sont attentifs à adopter des méthodes pédagogiques qui ne laissent personne en chemin. De plus, les conseils de classe ne sont pas des tribunaux, chacun valorise les qualités de chaque jeune et les expriment sur le bulletin scolaire. Nous tenons également compte de l’investissement des élèves dans les projets extra-scolaires.

3- Fêtes et célébrations

La célébration des réussites des jeunes et des adultes fait partie intégrante du fonctionnement du lycée : remise des diplômes, réussite aux concours, participation à diverses actions …

De temps de fêtes ont lieu au cours de l’année scolaire : Noël, Don Bosco.

Des temps de célébrations religieuses sont organisés pour la Toussaint, Noël et Pâques.
Les élèves participent à ces temps forts de façon bénévole, l’équipe pastorale est chargée de cette organisation.

Pour Jean Bosco, l’adulte, face au jeune, n’est pas un supérieur, mais un guide, à la manière de Jésus, le Bon Pasteur de l’Evangile.

Selon Don Bosco, l’équipe éducative doit être animée par une sorte « d’esprit de famille », ce qui rend la communauté éducative signifiante pour le jeune, spécialement quand celui-ci a été blessé par la vie .

Eduquer, c’est tout d’abord croire (foi) en ce jeune que l’on a en face de soi : « Je crois en toi, tu es capable de grandir, je suis prêt à te faire confiance. »

Eduquer c’est aussi espérer (espérance) avec le jeune. Qu’on peut construire ensemble un monde plus juste et fraternel.

Enfin, éduquer, c’est aimer (charité) les jeunes tels qu’ils sont, et non tels qu’on voudrait qu’il soient, pour les aider à bâtir leur propre avenir.

©2014 J.B d'Allard | Création : Site line | Mentions légales | Retour à l'accueil